Récupération de votre position...
Suivi et prévi des pluies
Suivi des nuages
Station météo -
Températures Londres
Pollution : Pas de données
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Dépression Qumaira - vents forts - graves inondations en Bretagne

Retour à la liste

Article publié le 07/02/2014

La dépression Qumaira a circulé de la Corogne à la Belgique en passant par le Nord-Ouest de la France jeudi 6 et vendredi 7. 

  
 
 

Jeudi 6 en fin de matinée, le creux se situait au large de la Corogne. 



Elle propulsait alors une masse d'air très douce sur l'Ouest de la France, les vents pyrénéens favorisant un effet de foehn en Aquitaine (nos cartes d'observation). Il a fait jusqu'à 21,8°C à Aicirits (64), 21.6°C à Capbreton (40) et 21,0°C à la Pointe de Socoa (64), Orthez (64) et Dax (40).


En début de nuit suivante, Qumaira circulait sur la Bretagne, bien mise en exergue par l'imagerie radar de Météo-France et nos cartes d'observation




En fin de nuit, le creux abordait la Picardie tandis que sa perturbation associée prenait un caractère orageux sur les Cévennes. 




Qumaira a provoqué de fortes rafales de vent sur les côtes, mais aussi, contrairement aux épisodes précédents, jusque dans l'intérieur des terres du Centre Ouest aux Ardennes. 



Les massifs montagneux et certaines vallées de Rhône-Alpes ont également subi de fortes rafales. 




Aquitaine et Pyrénées :

Plusieurs stations de sport d'hiver des Pyrénées ont été fermées en raison du vent (article). Les pompiers sont intervenus pour quelques arbres et poteaux électriques tombés dans les Landes mais rien de grave n'était à déplorer (article). Jusqu'à 500 foyers ont été privés d'électricité dans les Pyrénées Atlantiques (article).


Poitou-Charentes : 

Jusqu'à 9 000 foyers ont été privés d'électricité en Charente Maritime (article) et 800 dans le Vienne (valeurs de vent). Les dégâts ont été limités sur la région. Des oiseaux épuisés s'échouaient sur les plages (articles 1 - 2). 


Pays de la Loire : 
Jusqu'à 5 000 foyers ont été privés d'électricité en Loire Atlantique (article), 5 000 en Vendée (article), 15 000 dans la Sarthe (article) où les pompiers sont intervenus 36 fois (article), moins de 300 fois en Mayenne (article). 


Normandie : 
Le vent n'a fait que peu de dégâts (articles 1 - 2). Jusqu'à 1 100 foyers ont été privés d'électricité dans l'Orne (article) où les secours sont intervenus 16 fois (article). 


Centre : 
Jusqu'à 45 000 foyers ont été privés d'électricité sur la région (article). 

 


Ile de France : 
La rafale relevée au Parc Montsouris à Paris (104 km/h) a été la plus forte depuis le passage de la tempête Xynthia en 2010. Les pompiers sont intervenus 30 fois dans les Yvelines mais globalement, il n'y a pas eu de dégâts significatifs (article). Une personne a néanmoins été légèrement blessée par la chute d'une antenne relais à Bagnolet en Seine St Denis (photos de D. Morel). 

 


Picardie : 
Les chutes d'arbres ont été fréquentes dans l'Oise. L'une d'elle a paralysé le trafic SNCF Laon-Paris à hauteur de Vaumoise. Des lignes téléphoniques ont été coupées dans la Somme (article) et jusqu'à 6000 foyers ont été privés d'électricité (article). 


Nord Pas de Calais : 
Comme en Picardie, les vents n'ont fait que quelques dégâts limités, par exemple dans le Denaisis, le Valenciennois ou le Ternois (articles 1 - 2 de La Voix du Nord) tandis que le niveau des cours d'eau commençait à inquiéter dans l'Audomarois (article de La Voix du Nord). 

 


Ven 10 h 50 - Belgique : 
Après la France, le coeur de Qumaira a circulé en Belgique vendredi 7 avec, là aussi, quelques dégâts et des difficultés de circulation, notamment sur l'autoroute A12 où des arbres sont tombés sur les voies (articles 1 - 2 - 3). 

 



Bretagne : 
Ce ne sont pas les vents qui ont véritablement posé problème en Bretagne mais les fortes pluies de la perturbation associée à Qubaira. 



Les sols étant déjà détrempés par les intempéries à répétition depuis la mi-décembre, de nombreux cours d'eau ont largement débordé, occasionnant des inondations majeures. La rivière de Morlaix, l'Oust, le Blavet et la Laïta ont été placés en vigicrue rouge, l'Aulne, l'Odet, la Vilaine Médiane et le Meu en vigicrue orange. 

De nombreuses routes étaient impraticables dès la fin de journée du jeudi 7 (photo du Télégramme de Brest). 



Le Nord du Finistère était sous les eaux en fin de journée, notamment Morlaix (où le centre-ville a été bouclé - vidéo), Landerneau et Daoulas (photos ci-dessous prises par Kristen Falc'hon). Le trafic SNCF a été interrompu entre Brest et Quimper.





Peu avant minuit, on mesurait 60 cm place des otages à Morlaix d'après V. Le NIGEN, auteur de cette photo (Twitter). 

On a en outre mesuré jusqu'à 1 mètre d'eau dans les rues de Quimper (29 - article de Ouest-France dont sont extraites les photos ci-dessous - vidéo). La Laïta a débordé à Quimperlé (29), des habitants ont été évacués et un hôtel réquisitionné.

 

Ouest-France a proposé un diaporama des inondations à Lorient (56) dont sont extraites les photos ci-dessous.

 

Jusqu'à 70 000 foyers ont été privés d'électricité. La dépression et perturbation associée suivante, baptisée Ruth, était redoutée. 
 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google