Récupération de votre position...
Suivi et prévi des pluies
Suivi des nuages
Station météo -
Températures Londres
Pollution : Pas de données
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Les chutes de neige et fortes gelées tardives en avril

Retour à la liste

Article publié le 21/04/2016

Les mois d'avril ont été plutôt cléments voire franchement doux ces dernières années.



Auparavant, avril 1986 (>>) avait été, en moyenne, le plus froid en France au cours des 50 dernières années avec, en point d'orgue, la période du 9 au 13. Mais on sait qu'avril est fantasque et la température moyenne du mois peut masquer des aléas hivernaux. Vous vous souvenez peut-être qu'en 2013, la journée du 27 avait été particulièrement fraîche et que certaines années, de fortes gelées furent observées jusqu'en fin de mois, par exemple en 1997 avec jusqu'à -8°C à Charleville Mézières et un gel provoquant de lourds dégâts sur les vignes et les vergers de Provence les 21 et 22 (>>).
La neige est également parfois abondamment tombée jusqu'en plaine et tardivement. Du 20 au 22 avril 1991, il avait neigé en Ile-de-France (>>) et, de manière plus anecdotique, jusqu'à Bastia en Corse.


Neige en Seine-et-Marne du 20 au 22 avril 1991 - Vigne dévasté par le gel en Provence du 21 au 22 avril 1997

En remontant plus loin, sans être exhaustif, les épisodes des 26 & 27 en 1985, du 23 au 26 en 1981, des 23 & 24 en 1976 et du 25 au 29 en 1950 ont également marqué les esprits. Et rappelons-nous que la neige tomba sur une grande partie de la France et tint au sol à Paris les 30 avril et 1er mai 1945.

Un épisode de grande fraîcheur avec risque de neige à basse altitude est prévu à partir de ce week-end (>>) mais il ne sera probablement pas aussi marqué que ceux que nous venons de vous présenter.



 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google